Islamisme et démocratie occidentale

 

L’Islamisme et la démocratie occidentale ne font plu bon ménage après les récents attentats meurtriers à Paris. Faisaient-ils bon ménage avant, rien n’est moins sûr ! Disons que nous n’avions pas connu d’attentats d’une telle ampleur et que maintenant, nous avons des raisons d’avoir peur. L’islamisme semble être une religion mal comprise par ses propres troupes. (Les bons et les mauvais) , et le temps n’est encore pas arrivé où la majorité des bons Islamistes puissent faire le ménage dans leur communauté, à savoir, s’occuper de leurs brebis galeuses. En tout cas, la balle est dans leur camp.

Nos gouvernements sont dépassés, la politique n’y pourra pas grand-chose. Comme à son habitude, l’Etat essaye de réagir mais, après coup et en apportant maladroitement et par petites touches des cautères sur des jambes de bois. D’ailleurs, la démocratie se meurt, il va falloir trouver un autre modèle rapidement si on ne veut pas sombrer dans le chaos. Nos élites sont dépassées et ne s’entendent pas, ils ne parlent pas de la même voix, ils ne font plus le poids.

Je me suis posé la question et l’ai retourné dans tous les sens. Cette question est : Comment exprimer une opinion au sujet des derniers événements du 07 janvier sans offenser qui que se soit ?
Il y avait bien une solution : se taire.
Où une autre qui consiste à dire ce que je pense de tout ça malgré le fait que je ne connaisse pas toutes les conséquences induisent ou non de mes propos ! Il est difficile de s’expliquer sur des sujets brûlants sans se retrouver face à des contradicteurs virulents qui auront extraient une petite phrase assassine hors du contexte générale de l’article intentionnellement ou pas. On le voit tous les jours lorsque l’on voit descendre en flèche d’honorables penseurs et écrivains tels que Michel Houellebecq ou Eric Zemmour, dans son registre bien à lui, et Michel Tesson pour ne citer qu’eux.
Je suis entrain de lire le dernier livre de Michel Houellebecq « Soumission » et me rend déjà compte du pourquoi cette polémique.
Il est évident que je ne me considère pas de la même trempe que ses illustres penseurs contemporains mais c’est en simple homme du peuple que je m’exprime. C’est la raison qui me fait rédiger des articles dans mon petit blog ludique. (ça dépend pour qui)
Pourquoi un article de plus sur ce sujet brûlant ?

Surtout émanent d’un petit blogueur à peine lu ?
A cela, je vous répondrai : « et pourquoi pas ? »
Moi qui lutte sans cesse, dans mon coin pour le partage des richesses quelles qu’elles soient entre le peuple et les nantis, moi qui critique sans cesse nos élites qui n’apportent plus rien et qui s’en mettent plein les poches, moi qui ai écrit un article sur le fait que si on supprimait l’argent et les religions, nous l’aurions sans doute, enfin, notre paradis sur terre. (Je ne vais pas me faire que des amis)
Moi qui suit d’un athéisme jusque aux os et qui fout une paix royale aux autres, à part certains de mes articles. Je n’ai trouvé que ça pour m’exprimer. Mon blog. Avec mon blog, je me sens libre (mais pour combien de temps encore ?)

Comment parler des Islamistes c’est-à-dire, des musulmans sans les choquer ? On pourrait aussi inverser la question. Et pourquoi ne faudrait-il pas choquer les musulmans ? Si les penseurs n’ont pas le droit, si moi à mon niveau, je n’ai pas le droit, alors qui aurait le droit de le faire ?
J’ai le droit et le devoir de remettre en question ce qui m’insupporte dans l’ensemble des religions puisque je n’y crois pas. Là, il s’agit bien de personnes se revendiquant de L’Islam qui ont terrorisé la France. Ce n’était pas des Cathos. Il faut donc appeler ça un chat un chat.
Les guerres dans le monde, le terrorisme maintenant ont bien été réalisées au nom des religions et pas par des athées que je sache ! A moins de considérer que l’athéisme est pire que tout, qu’un homme qui ne croit en rien n’est rien.
Cette question est loin d’être simple à résumer, d’ailleurs, il ne faut surtout pas la résumer. La question du terrorisme est éminemment politique avant tout. C’est une question d’éducation, de culture et de bon sens critique.
Vous pourriez écouter ce genre d’émissions radiophoniques sur France Culture par exemple pour mieux comprendre..

,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

venenatis, Phasellus mi, ut non dolor. sit felis Aenean