Essai de pagination d’un long article

Si vous n’allez pas voir l’excellent article dont j’ai fais le lien, je vous explique ce qu’il faut faire. (Remarquez que j’édite la 3ème page de mon article). N’oubliez-pas non plus que ça n’est pas fait pour servir dans le cas présent où je n’écris que 3 ou 4 lignes par page!

En 1 ; il vous faut créer un nouvel article

En 2 ; Saisissez le texte de votre article, et lorsque vous jugez utile de stopper l’édition de la page car vous voulez que le lecteur clique sur : « suivant»,  ou dans mon cas ; Pages 1-2-3, alors, voila l’astuce du bout de code :

En 3 ; vous devez passer en mode HTML c’est à dire que vous ne devez pas rester en VISUEL. (Chez moi, l’html est remplacé par : « Texte ». Vous allez à la ligne et vous écrivez ceci :

<!—nextpage–>

Et, vous pouvez donc continuer d’éditer votre long article juste en dessous de ce petit bout de code et vous recommencez le manège à chaque fois.

Moi aussi, j’avais cherché ce truc et, un jour, j’ai trouvé celui qui nous en parle le mieux et ça va sacrément m’aider car, en ce moment, je rédige un article historique d’une cinquantaine de pages plus une foule de notes. C’est donc avec ce bout de code que je vais procéder.

Il est à noter que rien ne dit que le référencement de ces paginations sera optimum. Ce que je veux dire c’est que SEO parlant, je ne suis pas sûr que Google fasse la distinction entre les URL qui se ressemblent toutes en cas de pagination. La seule différence se trouve à la fin de l’URL matérialisé par un slash et un chiffre qui change.

Donc :  » Essai de pagination d’un long article » c’est la première URL et, avec la pagination N°2 Google ne pensera pas que c’est une autre page.

Ceci dit, personnellement, je me fiche de Google j’aime n’en faire qu’à ma tête et sur les très long articles, je préfère fabriquer une pagination.

Laisser un commentaire