L’origine des noms de quelques pays

D’après leurs habitants.
C’est souvent le cas en Europe : les Francs nous ont donné notre pays, les Alamans, l’Allemagne.
C’est vrai encore de terres plus lointaines, comme le Vietnam « pays des étrangers du Sud ».
Le nom est à ce point lié à l’identité de la nation que certains Etats peuvent chercher à se différencier de leurs voisins.
Le Kazakhstan, pays en plein essor économique, envisage de retirer de son nom sa terminaison -stan que l’on retrouve dans Afghanistan, Pakistan ou Turkménistan, territoires auxquels les Kazakhs ne veulent plus être associés.
Parfois, c’est un trait physique qui joue un rôle.
Comme le mot indonésien papua (« cheveux frisés »), qui a inspiré la Papouasie.
Ou même moral, mais pas forcément modeste : Burkina Faso se traduit par « pays des hommes intègres ».
Certains grands pays tiennent leur nom de leurs faunes et leur flore : par exemple l’Espagne, berceau du lapin de garenne.
Les Phéniciens l’ont appelée Hésaphanim (« terre des rongeurs ») devenue Hispania avec les Romains.
Un arbre rouge, le bois du Brésil, est devenu le plus grand pays d’Amérique du Sud.

Concernant la Suède, suivez ce lien.

D’après leur géographie.
Un autre groupe réunit les pays dont le nom fait référence à leur place sur la carte.
Le Yémen, littéralement « à droite » (en bas de la péninsule arabique).
Les chinois appellent leur patrie Zhong-guo, ou « plaines du centre ».
La Norvège indique le « chemin du nord », l’Australie, du latin Terra Australis Incognita, est la « terre inconnue au sud ».
La géographie même des pays est une source d’inspiration, avec notamment les cours d’eau, comme le fleuve Jourdain pour la Jordanie, le Niger (Niger et Nigéria) ou la rivière Moldava, en Moldavie.

D’après une célébrité.
25 pays tirent leur nom d’une personne, un homme dans 99% des cas.
Les Philippines ont été baptisées en l’honneur de Philippe II, roi d’Espagne.
La Bolivie, du révolutionnaire Simon Bolivar.
Israël a été nommé comme son patriarche et l’Amérique, d’après Amerigo Vespucci, le navigateur italien qui a compris que Christophe Colomb n’était pas arrivé aux Indes mais sur un continent inconnu.

Les inclassables.
Une vingtaine de noms de pays restent énigmatiques, ou du moins, objets de débats.
Le Népal par exemple où la signification n’est pas claire et reste mystérieuse.
Certains pays tiennent quasiment du slogan publicitaire.
Une île située au sud de l’Australie appelé Nauru, de l’indigène anàoero.
Un seul mot pour dire : « je vais à la plage ».

Petit article issu du French Deep Web servant à illustrer ma nouvelle catégorie, celle de la géographie rétro que je viens juste de créer dans ce blog. En effet, vous verrez fleurir quelques articles ayant attrait aux cartes géographiques d’Europe et vous pourrez même vous en procurer sur clé USB dans ma boutique web au format numérique.

Plusieurs thèmes seront traités tels que la deuxième guerre mondiale avec des cartes spécifiques sur les forces en présences et les années 40. Il y aura aussi, toujours sous forme numérique, des très anciens Atlas rédigés en latin… Et puis, des plans de villes etc…

Laisser un commentaire