Les réseaux sociaux nous prennent pour des pommes

Les réseaux sociaux pensent que les utilisateurs sont des moutons. Ils font la même chose que la publicité à la télévision, à la radio et dans les journaux. Les réseaux sociaux imaginent que les utilisateurs ne raisonnent pas et foncent droit dans leurs murs.

Parfois, il faut bien le reconnaître, il nous arrive de foncer sans réfléchir et de partager à tout va nos publications, d’accepter sans broncher toutes sortes de partages de « nos amis » ou followers. Dans notre fort intérieur, on ne partagerais pas la moitié de ce qu’on partage si on analysais mieux la situation, mais, on veut faire plaisir et on dit qu’on aime même si on trouve la publication banale.

Le cœur du but des réseaux sociaux

Peut-être n’y songeait-ils pas tous à leur tout début, mais le buzzLe buzz est initialement un phénomène ou une technique de communication qui consiste à faire parler d’un produit ou d’un service avant même son lancement en entretenant un bouche à oreille savamment orchestré et des actions ciblées auprès des leaders d’opinions (journalistes, blogueurs, etc.). leur est d’une grande utilité.

Le buzz c’est la viralité, c’est fait pour se propager comme un virus.

La question que nous devrions nous poser est la suivante :

selfie

Faut-il nous servir des réseaux sociaux ou l’inverse ?

Les réseaux sociaux on besoin de nous. Sans nous, leurs modèles s’effondrent. Sans munitions, ils meurent.

C’est compréhensible que les grandes entreprises du web aient besoin d’être en bonne place sur Facebook, Twitter et autres réseaux, afin de pouvoir être vue et avoir plus de trafic. Mais, pour la grande majorité des cas, ce sont des simples particuliers qui fournissent le gros de la clientèle de ces réseaux sociaux. En principe, nous n’avons rien à vendre même si on peut lire parfois :  » je vends une chambre de bébé, peut servit, etc.. ».

Je reconnais avoir mis un peu de temps pour le comprendre mais mieux vaut tard que jamais.

Maintenant ma gestion des réseaux sociaux est plus réfléchi, plus posée. J’ai 3 sites web, ou 3 blogs, c’est selon. Et bien, je ne partage pas en masse sur les réseaux sociaux à chaque fois que j’écris un article. (avant, c’est ce que je faisais) Je partage si je juge utile de le faire. Il m’arrive d’écrire des articles d’opinion. Je donne mon opinion. Nul besoin de la partager, car votre opinion n’est pas forcément la même que la mienne. Pour ça, je préfère les mots clés, comme ça, vient me lire qui veut.

Sachez aussi que je publie sur Facebook avec un pseudonyme, et ce n’a pas été voulu. Ce n’était aucunement une stratégie de ma part. C’est par défaut que je publie avec ce pseudonyme. Facebook a cru que mon véritable nom et prénom était une usurpation. Si 2 personnes ont le même prénom et le même nom, ça pose problème pour Facebook, alors, j’ai dû inventé un autre nom. (mes ami(e)s sont au courant)

Oh, bien sûr, j’ai cherché à contacter Facebook France. Sans résultat.

Les réseaux sociaux n’ont rien à faire de nous, individuellement. Ils ont besoin d’un énorme groupe d’individus, il ont besoin de la masse, afin d’engranger un maximum de revenus issu de la publicité qu’ils nous font avaler à longueurs de pages.

Alors, ne vous y tromper, soyez clairvoyants et servez vous des réseaux sociaux à votre guise tout en tenant compte de ce que je viens de vous écrire.

Servez vous d’eux et faites en sorte qu’ils ne se servent pas de vous.

, ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

457525d4b100dfddae0d7c9be31f9208EEEEEEEEEEEEEEEEEE