Les handicapés bientôt plus de droits que les valides

Les lois mal pensées de nos dirigeants en matière de handicape et d’accessibilité

 

De nos jours, au XXI ème siècle, des lois de toutes sortes pleuvent sur la France pour favoriser l’accessibilité des personnes handicapés lors de leurs déplacements. On ne peut pas dire que c’est un mal en soit.

Pourtant, il est évident que certaines obligations nouvelles ôte, soustrait une grande part de liberté à l’ensemble de la population. Certaines de ces obligations ou de ces aménagements pourrait être risible si elles n’étaient pas si grave de conséquence.

Je pourrais vous citer plusieurs aberrations dans le désordre :

  • Beaucoup trop de places de stationnement réservées au handicapés sur les parking des hypermarchés. ( plus de 70% de surface non utilisé)
  • Transports en commun au bon niveau pour embarquer les fauteuils roulants. (Dans ce cas, plus besoin de VSL gratuite)

Il en existe encore d’autres qui interloque les citoyens. Mais le sujet de cet article a un autre but, je voudrais vous parler d’un sujet particulier.

 

Le stationnement obligatoire des véhicules sur la chaussée

Les mesurettes inutiles

 

Dans la commune où j’habite, une commune de 2300 âmes, on oblige les véhicules à se stationner sur la chaussée. (Vous avez bien lu!) Oui, sur la route. Ce qui coulait de source, ne coule plus de source. En effet, lorsque vous devez stationner votre voiture devant chez vous ou devant la maison devant laquelle vous avez quelque chose à y faire, l’habitude était tout naturellement la suivante :

On met 2 roues sur le trottoir ce qui permet de laisser une place suffisante aux véhicules circulants sur la route.

Et bien maintenant, c’est terminé tout ça!

On devra, stationner nos voitures sur la route.

Pourquoi diable ?

Parce que il faut maintenant, permettre à tous handicapés en fauteuil roulant, et à toutes poussettes et landaus de pouvoir circuler sur les trottoirs sans avoir à se déplacer sur la route quand un véhicule stationné empêche le déplacement.

C’est vrai, que parfois ça arrive,ce genre de situation. Un handicapé peut très bien circuler sur un trottoir sur une longueur de 150 mètres et être obligé quelque fois de contourner une voiture qui ne laisserait pas suffisamment de place, et, du coup, d’être obligé d’emprunter la chaussée avec prudence.

Des mamans sont dans le même cas lorsqu’elles se déplacent avec une poussette. On comprend tous bien que parfois, des gênes sont occasionnées, tout ne peux pas être parfait et si on ne veux pas de gêne, il faut vivre sur une île déserte.

Soyons sérieux!

Nos hommes politiques continuent d’être en dehors de toutes réalités. Ils pondent des lois pour marquer leur passage et puis s’en vont.

Sous prétexte que la France se trouvait en retard pour faciliter le déplacement et l’accession à tous les commerces et bâtiments officiels concernant les handicapés, des lois ridicules pleuvent en tout sens.

Où est la raison dans tout ça ?

Un peu de bon sens, bon sang de bonsoir!

Je n’ai rien contre les handicapés, je vous parle de bon sens. Lorsqu’il existe une minorité quelle quelle soit, on doit lui faciliter la tâche, on doit la reconnaître. Mais il est inutile et injuste pour l’ensemble d’une population, de faire passer cette minorité, au dessus des autres. De toute façon, ce ne serait qu’hypocrisie.

, ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

risus at luctus Donec vulputate, suscipit libero. Aenean lectus elit. diam Nullam