Les droits d’auteurs

Les droits d’auteurs
une réflexion sur le flou artistique sauf pour certains

Les droits d’auteurs ou le code de la propriété intellectuelle avec ses 300 articles que je n’ai pas lu mais lisez-les sur le site de Legifrance si le coeur vous en dit.

On ne peut pas dire le contraire que c’est une usine à gaz et que ça ne facilite pas l’expression, c’est le moins que l’on puisse dire. Surtout pour les sites web ou blog que j’appellerai : sites de débutants.

Les petits blog comme le mien ou mieux encore, je les défends, je l’ai chéris comme vous pouvez vous en rendre compte sur d’autres de mes articles similaires.

Il y a une multitude de sites web que je qualifierais de : pros et qui n’ont pas besoin de me lire. (J’aurais dû expliquer dès le début que j’écrirai des articles ne concernant juste que les petits blog perso) mais on peut d’ores et déjà s’en apercevoir.

À moins de copier comme un malade, les autres sites, leurs textes et leurs images (cela ce n’est ni appréciable et ni souhaitable), je trouve qu’il y a un juste milieu.

Dans mes articles qui se trouvent dans la section blog mon écriture est unique, je me creuse la tête, je ne copie personne et d’ailleurs, ça me plait de faire de la sorte.

Dans d’autres catégories principalement les pépites de lecture il était utile de procéder avec des reprises de bouts de textes d’auteurs pour affiner mes critiques. Et l’auteur était plusieurs fois cité sans aucune équivoque.

 

Concernant ma section musique et vidéos de concerts, il est évident que ce n’est pas moi qui chante ou qui joue de la musique, je cite les noms d’auteurs de groupes connus. Si ça ne leur fait pas de la pub, ça ne dérange en rien.

Pour les images et les photos, elles sont aux trois quart de moi, et le reste provient de sites web proposant ces images libre de droit. (je donne nettement le nom des sites qui offrent les images par un ou plusieurs liens visible et explicite à l’aide d’une infobulle). Il est possible qu’en cherchant bien d’autres provenances d’images ne soient pas explicitement nommés. Mais c’est justement là l’objet de cet article et mon insurrection sur les droits d’auteurs appliqués à la lettre.

Je ne fais pas une compétition à avoir un blog irréprochable. Dans l’esprit oui mais il peut y avoir des omissions chez moi comme sur d’autres sites web. C’est involontaire et peut être réparé facilement le cas échéant. Il suffit qu’un auteur quelconque écrive, se signale et tout s’arrange à l’amiable.

Mon insurrection lexicale vient du fait que souvent trop c’est trop. On n’est pas des machines, nous ne sommes pas des robots. Je l’ai dis plus haut, à moins de faire du DC à tout craint, qu’on nous laisse travailler en paix. Nos blog sont des blog d’amateurs et cette fameuse phrase qui m’horripile : Nulle n’est censé ignorer la loi est un raccourci trop facile pour dédouaner la dite loi.

Que ça vous plaise ou non : Les petits blog perso n’ont pas vocation à sur-préparer en amont et à outrance les éventuelles erreur de copyright, ça leur prendrait beaucoup trop de temps. On est content de faire son petit blog et de voir ce que ça va donner, on a assez de difficulté à mettre tout en ordre ; nos idées et le reste. On se doute qu’il ne faut pas piquer ici et là. D’ailleurs ceux qui le font en sachant qu’ils le font donc volontairement, se font rattraper par la patrouille.

En résumé, je dirai ceci :

Réalisons nos petits blog avec une éthique, servons-nous principalement de nos idées, faisons-le naturellement, servons-nous de nos propres photos principalement et si nous mettons des photos d’autres personnes, citons-les (ça flatte leurs égaux). Et surtout, que l’on pardonne nos erreurs de droits d’auteur si ça n’est pas fait exprès.

Et disons-nous bien que les mauvais blog, les mauvais sites web, ne restent pas si longtemps que ça en ligne.

Un petit mot sur les grands sites web qui ne montrent pas toujours le bon exemple

C’est plus à ces sites-là qu’il faut faire la leçon sur les droits d’auteur car ils ont une multitude de collaborateurs et en ce sens ils peuvent se donner des alertes mutuellement. Hors ils passent souvent outre.

Laisser un commentaire