La livraison des marchandises

Ahhhh!! la livraison des marchandises et tout ce qui en découle…. un vaste sujet qui mérite d’être traité. Et puis, vous en saurez un peu plus sur l’auteur de ce blog.

 

Oui j’ai le droit de penser, comme vous tous, nous avons tous le droit de penser et de parler des sujets qui nous inspirent. C’est comme cela que nous pourront croiser nos opinions et se rendre compte que des points communs nous unissent.

 

J’ai envie de vous parler du métier de chauffeur livreur car d’une part c’est mon métier et que je le pratique depuis plus de 30 années mais je vais développer tout ce qui tourne autour de cette fonction et surtout des problèmes rencontrés sur les routes de France.

 

Je vais tenter de ne pas vous parler de moi en tant que chauffeur livreur,et de l’entreprise dans laquelle je travaille, ça n’aurait aucun intérêt. Il est plus important de parler des métiers de la route d’une manière général.

 

Les métiers qui mettent sur les routes différents véhicules sont relativement nombreux :

  • les chauffeurs livreurs en camionnette de diférentes tailles (mon cas)
  • les chauffeurs routiers dont j’en connais un rayon mais pas suffisamment, lisons leurs blogs à eux.
  • les représentants de commerce
  • les techniciens de tous poils ,c’est à dire des personnes qui vont faire de la maintenance sur de lourdes machines spécifiques (eux aussi font beaucoup de kilomètres)
  • Les chauffeurs de taxi

Les conducteurs de bus ou car

 

Je met les autres conducteurs dans un autre sac et pourtant ils sont très nombreux. C’est les automobilistes avec leurs voitures. (A ce propos, n’oubliez jamais que les professions que je viens de citer plus haut, sont aussi des automobilistes quand ils ont fini leurs journées de travail et qu’ils rentrent chez eux). ( on devrait dire la même chose au sujet des piétons que l’on doit « respecter » par dessus tout. Ces satanés piétons pour la plupart, sont aussi des automobilistes. Sans parler des cyclistes!!!!

 

J’ai déjà lu ou entendu que sur la route on ne pouvait pas communiquer, mais pas besoin de spécialistes pour nous en rendre compte. Oui hélas, on ne peut pas communiquer autrement qu’avec nos clignotants et klaxon.

 

Nous sommes tous enfermés dans nos rectangles en fer et allons d’un point à un autre. Nous sommes tous sensé avoir le permis de conduire, mais on a tous dormi dessus depuis le temps. Je reconnaît que le sujet que je développe est très polémique mais je vais poursuivre. (polémique suivant que nous soyons voiture où camion).

 

A ce moment de mon billet, je tiens à vous signaler que ce sujet est un grand révélateur des attitudes de la société dans son ensemble. Comme c’est un blog, vous aurez le loisir de vous insurger et de vous exprimer mais avant tout, lisez la suite.

 

Le métier de livreur et de routier est un métier noble et nécessaire.

Parce que malgré toutes les avancés de la technologie, vous ne verrez jamais arrivé dans un magasin, une palette de marchandise grâce à un simple claquement de doigt. (cela s’appellerait de la téléportation que l’on peut voir dans des films de science fiction). Je reconnais que je fais de l’humour mais il y a de quoi quand on voit la mauvaise fois des gens qui s’en prennent aux chauffeurs livreurs du fait qu’ils gênent dans les stationnement en double file, le plus souvent. ( alors qu’à côté de leur double file, il y a une grande place de livraison zébrée en jaune, occupée par des voitures). Que dois faire le livreur pour livrer un magasin ? Chercher une place a 300 mètres du magasin et porter le ou les nombreux colis sur 300 mètres ? La réponse est non.

Dans la mesure du possible, le chauffeur livreur se stationnera sur une place de livraison, le cas contraire, il fera comme il pourra. J’avoue moi qui n’aime pas la police (j’aurai l’occasion d’en reparler) que pour le coup, les voitures stationnées sur les emplacements des livreurs, méritent d’être verbalisés jusqu’à ce qu’ils finissent par comprendre.

J’arrive aussi à me mettre à la place des automobilistes qui ne parviennent pas à trouver de place de stationnement suffisantes dans les grandes villes.

 

J’ai remarqué une chose bizarre, ça pourrait en être amusant : les automobilistes investissent les places de livraison mais jamais une seule place d’handicapé.

La réponse est la suivante : je me fiche des livreurs mais pas des handicapés! on ne sait pas vraiment si l’automobiliste à une grandeur d’âme où tout du moins, dans ses infractions de stationnement, il est à même de penser qu’il peut se mettre 10 minutes sur une place de livreur mais nonnn!!! jamais au grand jamais, il utilisera une place d’handicapé ?

 

Et bien moi, le livreur je vous apporte ma réponse : il m’arrive parfois de me stationner pour livrer un client, sur une place d’handicapé tout en sachant que c’est interdit mais je n’ai aucun état d’âme face aux automobilistes qui, les uns après les autres, mangent toute la journée nos places de livraisons.

 

J’ai pu donc constater et j’en suis désolé (moi qui aime les autres), qu’en matière de circulation routière, aucune couche de la société ne se différencie. Riches,pauvres,classe moyenne,jeunes et vieux absolument tous, ont une bonne raison de s’être mal stationné puisqu’ils en avaient pour 2 minutes !! (mon oeil).

 

C’est bien en matière de circulation routière que l’on rencontre le plus d’égoïsme malgré que je suis sur qu’en dehors de leurs véhicules, chacun sont certainement des personnes adorables. Je prends souvent cet exemple quand je veux faire la difficile démonstration de ce que j’avance au sujet des automobilistes toujours mal embouchés :

Quand on est de nombreux piétons sur un trottoir, quand on est vraiment nombreux à marcher en tout sens, il est rare que l’on s’invective parce que l’on s’est frôlé ? On se dit : excusez-moi ——-oh mais de rien. En tant que piéton, on est humain. Jamais en tant qu’automobiliste!!

 

Je continuerai à vous parler de la route en général et avec des cas particuliers, je vous dirais ce que je pense des forces de l’ordre, j’en ai pas fini mais je termine ce billet….

,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire