La noirceur de nos âmes

Ou tout ce qui est enfoui en nous

Un article chaud pour évoquer tout ce qui peut être caché, dissimulé aux autres à cause du fait que la bienséance et l’époque ne le permettent pas. Un article sur ce qui est tabou en sorte. Nous avons tous des pensées inavouables. C’est encore un des points communs qui unissent les individus.  » Si vous me suivez, vous savez que la base de mes réflexions sur la pensée humaine me ramène toujours aux points communs« .

Mon exploration de la pensée des êtres humains est traité de ce point de vision. Je me dis que puisque les hommes sont si différents entre eux, il faut que j’aborde ce sujet complexe par une caractéristique spécifique, en me disant que si j’arrive à déterminer un certain nombre de points communs, j’aurai un peu, dépoussiéré la pensée humaine dans ma recherche de vérité.

Tout au long de ma vie, ma pensée à évoluée avec progression mais aussi parfois, avec régression. Il y avait des sortes d’aller et retour inexplicables. « À chaque fois que je dis – moi – ou que je dis – je, c’est en pensant- Nous –  » puisque ce sujet parle de nos points communs.

Il faut que je vous dise aussi, et c’est très important, que dans ma vie, il m’est régulièrement arrivé la pensée suivante :

Je me posais la question de savoir si il arrivait que les hommes aient des pensées uniques ou singulières ? Une pensée que seul un homme unique ait eu à penser ? Une première en sorte ! Vous savez, c’est cette pensée sur tel sujet précis qui ferait dire  » j’ai honte d’avoir penser cela, il faudra que je n’en parle à personne » ou «  il parait impensable qu’un autre dans le monde, ait pu avoir la même pensée «

Pendant longtemps, j’ai cru que c’était possible voir que c’était une évidence. Dans ce cas, nos scientifiques ne parviendraient jamais à comprendre le cerveau humain puisque il serait unique à chaque individu et qu’il permettrait de se développer à la manière de l’univers, c’est à dire en éternel expansion.

J’ai fini par rendre à l’évidence qu’il ne pouvait pas y avoir de pensées uniques. Tout simplement lorsque j’ai pu constaté avec sidération que certaines de mes pensées que je pensais uniques, avait été mentionnés au seing de mes lectures ou, entendu dans des interview radiophoniques.

Il faut dire, qu’après ces lumineuses et au combien « frustrantes constatations« , j’ai pu me sentir rassuré.

Frustrante parce que l’on pense qu’il n’y avait que nous pour avoir ce genre de pensée.

Rassurante parce que finalement on ne pouvait plus se sentir unique, la nature ayant bien fait les choses.

 

La noirceur de nos âmes

 

Des exemples concrets

Moi qui aime bien donner des exemples pour tenter de parfaire mes écrits, une manière de lecture entre les lignes je me dois, comme à mon habitude, de vous en donner mais avant, je vais essayer de me faire comprendre en peaufinant encore ma pensée au sujet de cet article.

J’ai parlé de noirceur de nos âmes car, ce ne pouvait plus être un récit sur la noirceur de mon âme, nous sommes tous dans le même bateau.

Où sont-ils ces fameux sujets tabous que nous n’oseront révéler de peur de ce faire moquer, ou pire encore ?

Il y en a un certain nombre. La sexualité, le vice, la religion, le mensonge, l’hypocrisie, et d’une manière générale, tout ce qui inclus le fait que nous paraissons autres auprès des autres, que nous ne sommes vraiment.

Je me rend compte que je n’ai pas vraiment donné un seul exemple de mes pensées inavouables. Sans doute une protection conte la rumeur ? En tout cas, cela pourra être développé dans les commentaires..

Qui s’y colle ?

Laisser un commentaire