Facebook nuit-il à France Culture ?

Autrement dit : Avoir sa page Facebook lorsque l’on est un grand média est-ce incontournable ?

On peut se poser légitimement cette question.

Je suis un fidèle auditeur de France Culture, j’écoute cette radio tous les jours, je l’apprécie j’ai mes marques et mes émissions favorites. C’est tout naturellement que je me suis abonné à leur page Facebook. Je voulais voir si il y avait des différences ou au contraire des similitudes avec leur radio.

France Culture n’a pas dérogé à la règle qui est de se positionner aussi sur Facebook histoire d’attirer encore un peu plus d’auditeurs pour sa radio. Dans le monde actuel on peut difficilement y échapper. En tout cas, c’est ce que je me dis sinon pourquoi être sur Facebook?

Le réseau social Facebook mondialement connu est censé dicter sa loi dans le domaine du référencement autrement dit dans le domaine publicitaire du style : « je suis sur Facebook donc j’existe ». Il faut être sur Facebook sinon…! Un petit peu comme le publicitaire qui avait malencontreusement dit que : « si l’on n’avait pas une Rolex à 50 ans, on avait raté sa vie ».

Je me souviens un jour, dans un autre article, avoir écris qu’il fallait judicieusement et précautionneusement se servir de Facebook et que ce ne soit pas l’inverse qui se produise. Facebook travaille pour sa paroisse en nous faisant croire qu’il est là pour nous aider.

Hors, le principal problème avec Facebook et, c’est un problème de taille, c’est la manière il nous manipule avec son système de notifications permanentes.

Le système des commentaires est une arme redoutable.

Certes, on pourrait désactiver les commentaires mais ça n’aurait plus de charme, plus de raison d’être.

Chaque jours France Culture reprend plusieurs émissions diffusés tout récemment sur la radio pour les insérer en nouveau post Facebook. On peu imaginer le but.

Tenter d’apporter encore plus d’auditeurs à la radio. C’est une bonne idée de prime abord. Là où le problème se corse c’est les commentaires accrochés aux articles publiés.

Chacun y va gaiement de son interprétation. Tout est permis, les messages d’encouragements et les messages de haine se succèdent allègrement dans un grand foutoir indescriptible.

France Culture publie un article en rapport avec une émission radio mais France Culture ne se mêle pas aux commentaires de son post. C’est à se demander à qui est confier la tâche de mettre des articles sur Facebook?

Pourquoi la ou et les personnes responsables de l’édition des articles sur Facebook ne viennent-elles pas rétablir l’équilibre des commentateurs de tous poils qui déversent leurs haines alors que le plus souvent ils n’ont pas écouter le sujet à la radio ?

Je me doute bien que c’est un dilemme pour ce genre de grands médias. D’un côté, on fait tout pour avoir un maximum d’auditeurs en vivant avec notre temps, de l’autre, on prend le risque de se tirer une balle dans le pied.

Tout ça n’est pas simple.

Quand à moi, je continuerai d’écouter France Culture chaque jours et de lire leurs articles sur Facebook en les commentant judicieusement et avec sincérité mais avec parcimonie et à bonne escient.

Note : j’imagine très bien que pour les autres grands médias qui ont une page Facebook la même histoire se reproduit mais j’ai préféré parler d’une radio que je pratique plutôt que de supposer sans preuves. Je connais les autres radios nationales, je l’ai ai écouté dans le passé mais leurs spots publicitaires incessants et tronquant allègrement leur format d’une heure d’émission en une misérable durée de 35 minutes au mieux, m’ont dégoûter à jamais.

Laisser un commentaire