Le constat peut-il être universel ?

Dans mon exploration de la pensée humaine, dans ma recherche du sens de la vie et surtout, dans ma recherche sur les points communs de l’homme, j’ai l’envie de vous parler du constat.

Le constat peut-il être universel ? Ou, tout du moins, dans le mot universel je veux parler de points communs.

J’ai longtemps chercher la vérité sans l’a trouver. Ce que j’entend par vérité c’est une sorte d’entité supérieure, un guide universel pour tous, mais par lequel, chacun aurait le choix de suivre ou non.

Un premier constat est que chacun mène sa vie comme il le veut ou comme il le peut.

Si je cherche la vérité du bon sens de la vie, il faut dire que ça m’arrangerait bien et que ça nous arrangerait tous. Plus besoin de se casser la tête avec une voie universel à suivre, on aurait le mode d’emploi. À chacun de s’y conformer ou non, de s’en rapprocher ou de s’en éloigner, mais en tout cas, on pourrait connaître notre degré de propension à se situer dans la vérité de la vie.

Je ne vous parlerai pas de religions dans cette article, j’en ai déjà parlé dans : les religions pour quoi faire, en effet, pour peut que l’on soit religieux, la vérité de la vie est toute trouvée. On aura trouvé cette entité dont je parlais plus haut. Il s’agit de Dieu.

Est-ce que nous faisons tous le même constat ?

C’est une question auquel nous devons réfléchir.

Il est imaginable que nous faisons tous le même constat, mais pas tous en même temps, nous le faisons en décalé. Il ne s’agit même pas d’âge, ni de niveau d’études.

Tout le monde peu constater.

Mais ce constat est-il juste ou biaisé ?

N’oubliez pas que je suis dans la recherche des points communs unissant les hommes avant d’être dans la recherche de se qui différencie les hommes. Notez au passage, que celui ou celle qui saura définir tous les points communs des êtres humains, aura trouvé du coup tout ce qui diverge.

Cette quête est ardu pour un seul homme, cependant mais pourra être complété à l’infini grâce aux commentaires et à d’autres lectures.

Prenons un exemple d’un constat. (en politique par exemple)

La politique du gouvernement actuelle est-elle bonne, moyenne ou nulle ? Je parle de celle mené par François Hollande et de ses ministres.

Tous les Français font-ils le même constat ?

La réponse est non et dans ce cas, on ne peut pas trouver de points communs entre les individus qui se déterminent par rapport aux 3 choix énoncés plus haut.

On peut malgré tout imaginer sans chercher à le prouver qu’une majorité de Français pense que notre politique actuelle est nulle. Dans ce cas là, on peut dire que la majorité des Français a un point en commun concernant la politique mené par le gouvernement Hollande, ils ont constatés ensembles qu’il fallait changer de politique.

Une autre chose doit nous questionner

C’est la notion de majorité. Dans le cas où l’on cherche les points communs unissant les hommes, la notion de majorité est omniprésente mais elle chagrine quel que part!

Personnellement, parfois je l’a revendique mais pas toujours.

En démocratie, on a fait en sorte qu’elle prévale. C’était plus simple pour tout le monde, enfin, je veux dire, pour nos dirigeants.

En démocratie on nous dit que la majorité a toujours raison, en tout cas, que c’est la meilleure des options.

Le peuple a appris à s’endormir à coup de : «  la majorité l’emporte » et que puisque la majorité l’emporte, à quoi bon essayer de lutter.

C’est encore un autre constat.

Pour conclure mais aucun texte ne peut avoir de conclusion définitive. Vous devez voir en la fin de cette article, un commencement puisque vous pouvez l’approuver en partie, le dénoncer, le critiquer, dans vos commentaires.

Vous voyez, parler de la vie m’intéresse. Et en me servant de mots, d’expressions, je peux développer des idées et vous poser des questions existentielles.

Aujourd’hui, j’ai eu l’envie de vous parler du constat, tout comme hier, je parlais des religions, du bon sens de la vie. J’en ai profiter pour effleurer la notion de majorité mais j’y reviendrai.

Quand j’explique que je conclue un article, c’est surtout pour qu’il ne soit pas trop long à lire. Il me reste beaucoup d’autres termes à développer dans d’autres articles. Que ce soit dans ma catégories :  » coups de gueule » ou dans :  » pensées et réflexions ».

,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

justo lectus odio ut vel, Lorem non accumsan felis ut