Un séjour en Guadeloupe

Retour d’un séjour de 5 jours en Guadeloupe du 04 au 09 mai 2016

C’était une première pour moi. Je ne parle pas des longs voyages, je parle d’un voyage sous les tropiques. Cette fois, nous avons abandonné l’Asie pour nos voyages bisannuels avec notre entreprise. J’ai déjà relaté mes voyages à Hong-Kong et au Vietnam.

Alors, que dire de mon séjour en Guadeloupe!

J’ai été émerveillé par la flore et les essences d’arbres. Je ne vous dirai pas le nom des arbres présents sur l’île principale, mais j’ai vu pleins de cocotiers, des amandiers et des arbres à pain, ainsi qu’une multitude de jolies fleurs poussant sous cette latitude.

Comme à mon habitude, vous aurez droit à quelques photos de vacances pour vous donner l’envie d’y aller ainsi qu’un récit de ma découverte de cette île en forme de papillon.

Je vous le dis tout de suite, je ne voyageais pas seul, c’était un voyage organisé par mon employeur et j’étais au milieu de plusieurs dizaines de collègues conviés aussi à ce merveilleux séjour. Donc, je ne vous parlerai pas de prix ni de tarif concernant ce voyage. Ce que je peux dire c’est que notre pied à terre, pour toute notre équipe, a été le club med La Caravelle tout à côté de st Anne. Le club med, c’était une première pour moi.

Je rédige cet article, pour vous, mais aussi pour moi, pour me souvenir plus tard. En effet, tout s’oublie un peu, tout s’efface avec le temps, l’homme est ainsi fait. Alors, pendant que mes souvenirs sont encore tout chauds, je vais vous relater, en écrit, en image, voir avec quelques bouts de vidéos prisent toutes avec mon smartphone. Oui, cette fois je ne me suis pas embarrassé d’appareil photo et de caméscope. Je vais tenter de vous faire un récit chronologique du style ; le premier jour, le deuxième jour, etc..


  1. Le 04 mai :

Départ de l’aéroport d’Orly vers les 12 heures 30, à destination de Pointe à Pitre, la capitale. Arrivée 8 heures 30 plus tard. Le décalage horaire est de 6 heures 30 avec la métropole, il faudra s’adapter rapidement car nous gagnons plusieurs heures du coup et nous sommes arrivés vers les 14 heures 30.

Un autocar nous attendait à l’aéroport et nous déposa 3/4 d’heures plus tard au club med La Caravelle. Un groupe de Géo nous attendait pour nous accueillir et nous donner nos clés (une carte) de nos chambres. Je découvrais rapidement le lieu que je nommerais de paradisiaque à cause de la vue qui s’offrait à moi.

 

  • Un coin détente sur la plage

Longue plage de sable fin, cocotiers et autres grands arbres majestueux. Le complexe La Caravelle où vous trouverez toutes les indications en suivant le lien précédent, offre une multitude de chambres, ainsi que de bons restaurants.


2. Le 05 mai

Afin de ne pas rester 5 jours à ne rien faire, la direction nous a concocté une deuxième journée destinée à découvrir l’île.

Pour que ce soit ludique, la société à choisis de louer une vingtaine de voitures4 part véhicule, et de nous organiser un rallye avec questionnaire à la clé à aller glaner en interrogeant les habitants et/ou, en lisant une brochure sur la Guadeloupe afin de nous aider pour répondre aux différentes questions. Cette journée fut mémorable. Toutes les voitures étaient des décapotables, un grand nombre de coccinelles mais pas seulement.

Nous partions donc, vers les 8 h du matin, voitures après voitures, toutes les 5 minutes environ munis de nos carnets de route suivant 2 destinations. Rendez-vous pour tous vers les 13 h, 13 h 30 dans un lieu unique pour prendre notre repas de midi.

Un groupe pris le chemin du Nord, un autre, le Sud. Je vous parlerai donc, de mon périple.

Un cahier nous donnait les destinations précises et le nombre de kilomètres pour chaque étapes afin de ne pas nous égarer. Par exemple, connaissant le nom de la première étape et le nombre de km, nous pourrions nous rendre compte de nos erreurs de parcours. On nous avait prévenu, il ne s’agissait pas d’une course. Ce n’était pas la première équipe qui arriverait qui gagnerait, c’était l’équipe qui aurait le mieux répondu à toutes les questions.

Je peux vous donner un exemple de questions.

  • Citez les 6 îles habitées de l’Archipel
  • Quel est le nom créole du Pélican brun ?
  • Quel est le nom de ce lieu unique au monde, inauguré en 2015 et consacré aux esclavages ?
  • Comment s’appelle la seule bière artisanale fabriquée en Guadeloupe ?
  • Quel nom donne-t-on aux «blancs-pays» descendants des premiers colons ?
  • Quelle est la signification de «ouassous» le mot créole pour «écrevisse de rivière»
  • Donnez le nom d’au moins 1 des 2 «mamelles»

Bref, une bonne trentaine de questions concernant la Guadeloupe, de quoi nous arracher les cheveux, mais, dans la bonne humeur et sous une chaleur écrasante. En plus des questions, nous avions des épreuves. Des « contrôleurs(ses) nous attendaient dans certains points clés.

Il y avait une épreuve chronométrée sur les saveurs de différents fruits presque tous inconnus par nous, plusieurs épreuves sportives, en rivière et avec des tyroliennes, de quoi remplir notre journée et prendre nos premiers coup de soleil. Ce deuxième jour était bien ludique et au pas de charge. Il y eu plusieurs fou-rires, des erreurs de parcours et quelques frayeurs.

Ces épreuves nous amenèrent à la cascade des écrevisses coincée dans la forêt tropicale, ainsi qu’au parc botanique où l’on dut répondre à de nombreuses questions sur les fleurs et les essences des arbres.

;


3. Le 06 mai

Ce séjour de 5 jours donne l’impression de vacances au pas de charge, mais pas vraiment finalement. Il y avait des intermèdes, des quartiers libres comme on dit où l’on a pu se détendre et profiter de la plage au club med.

Quoi qu’il en soit, je poursuis mon récit.

Le 6 mai donc, ce fut une sortie en mer pour tout le monde, avec déjeuner sur le bateau pris à Pointe à Pitre. Le bateau se nommait : le King Papyrus, composé de 2 ponts, bar et restaurant en bas, le pont du haut réservé au bronzage, avec chaises longues..

Le but de la virée sur le King Papyrus consista à aborder un petit îletîle minuscule du joli nom : d’îlet Caret bien connu des destinations touristiques. Notre gros bateau jeta les amarres suffisamment proche de l’îlet mais à une distance d’environ 150 mètres. Le capitaine nous avait prévenu

– Il faudrait débarquer en marchant dans l’eau jusqu’à la taille donc, ne pas s’embarrasser d’objets encombrants ou tout du moins les porter au dessus de sa tête.

Une fois sur cette toute petite île paradisiaque dont je m’étais dis qu’elle était si petite que je pourrais l’acheter2ème degré, le but de la sortie nous a été communiqué.

Un groupe de bons nageurs choisis de rejoindre un plus bateau à la nage afin d’aller admirer avec masque et tuba, la barrière de corail un peu plus loin.

Un autre groupe pu s’adonner sur la plage à une initiation à tenir sur une planche, une rame à la main. (j’ai oublier le nom de cette planche qui n’est pas une planche à voile).

Un dernier groupe dans lequel j’étais, avait quartier libre pour le bronzage et la baignade dans cette eau turquoise et où on avait pied loin.

Je me suis donc baigner, j’ai filmé les exploits des planchistes et l’îlet avec pas plus de 2 palmiers debout et le reste couchés.

 


4. Le 07 mai

Notre dernière virée organiser car le lendemain, c’était quartier libre pour tout le monde à La Caravelle.

Pour cette dernière visite, je me mis dans le groupe où l’activité proposée était, disons, la moins sportive. En effet, il existait plusieurs propositions d’activités.

Un groupe parti toute la journée pour découvrir la Soufrière, le fameux volcan, inutile de vous dire qu’il fallait marcher beaucoup. Un autre parti tôt le matin, à la pêche au gros, un autre fit du canyoning dans la mangrove et, enfin un autre groupe choisis le scooter des mers.

Pour notre groupe il y avait la visite Cousteau de prévu :

  • Face à la plage de Malendure, à Bouillante, la réserve Cousteau est le spot de plongée de Guadeloupe. Milieu fragile et protégé, elle abrite les fameux îlets Pigeon et des centaines de poissons, coraux, éponges, tortues..

Une activité pas trop sportive, c’est ce qui me fallait.

On pris un bateau à fond de verre pour observer la faune marine, je pris quelques photos et je filamis tant bien que mal, ce que je voyais à travers ces fenêtres en verre. 2 rangées de hublots où nous pouvions nous entasser devant, assis sur un banc.

Ensuite, le bateau s’approcha d’un endroit côtier et ceux qui voulaient, purent s’adonner à une partie de plongée avec masque, tuba et palmes, pour admirer les fonds marins, pendant une demi heure. Je pris juste une paire de palmes et alla nager avec les autres.

 


Le dernier jour en Guadeloupe fut constitué de plage, farniente, et certains sont allé au marché de St Anne par la plage du club med. Le marché artisanal et le marché aux épices se trouvait à environ un quart d’heure de marche. J’y suis allé et j’ai ramené des épices et des souvenirs pour toute ma famille.


Le 10 mai nous embarquions tous pour l’aéroport d’Orly, il fallait reprendre le travail le lendemain matin. Nous avions pu rêver pendant ces 5 jours, des photos et vidéos à montrer à notre famille, à nos amis, avec une promesse d’y retourner bientôt.

En espérant vous avoir intéressés par ce voyage en Guadeloupe, je conclu par quelques images.

Puisqu’au début de cet article, je vous parlais de différentes questions auxquelles nous devions répondre, voici la réponse en image pour l’une d’elle :

Citez les 6 îles habitées de l’Archipel ?

, ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire

93deff9bb89ae87dda9ab00bad7cd92f1111111111111111111111111