Pourquoi cette progression du FN ?

Pourquoi cette progression du FN ?

On devrait se poser cette question en réfléchissant aux dernières dizaines d’années passées dans la sphère politique Française. Et faire un bilan logique et dépassionné (en sachant que hélas, la logique n’a pas sa place en politique).

L’alternance gauche droite et vice-versa à eu raison des espérances des concitoyens Français. Je fais parti des concitoyens et à ce titre, je me met dans le même paquet. (Pour que les choses soient bien clairs), je ne suis affilié à aucun partis politiques et c’est en homme du peuple que j’expose mes réflexions. Un coup c’est la gauche qui est au pouvoir, et un autre c’est la droite.

 

L’élection la plus importante pour le peuple Français

est sans aucun doute l’élection présidentielle. Et là, il faut dire que nous ne savons pas voter. (D’ailleurs, les hommes politiques le savent bien et ça les arrangent bien), la cause est multiple. Les médias n’arrangent pas les choses avec la multiplicité des sondages qu’ils mettent à la une. En ce sens, ils faussent le scrutin.

 » si on me dit sans cesse, à la radio et dans les journaux papiers et télévisés que l’homme politique A et l’homme politique D sont largement en tête dans les sondages, ça fausse implicitement mon opinion « 

A part comme on a pu le voir dans le temps, des personnes qui ne votent que pour un parti politique et ce, toute leurs vies, j’ose espérer que maintenant les gens réfléchissent un peu plus à l’homme ou la femme qu’ils souhaitent élire!

Et pourtant, concernant la dernière élection présidentielle de 2012, les personnes qui « détestaient » l’ancien président en place, on cru bon de faire élire un socialiste.

«  Ils avaient sans doute la mémoire courte, ils avaient oublier Mr Mitterand qui n’avaient pas fait que de bonnes choses, en tout cas, qui n’avait pas changer la condition du peuple d’en bas, le plus nombreux »

On se rend compte à l’heure actuelle que les électeurs n’ont pas fait le bon choix. Il n’est plus temps de dire :  » si j’avais su « . On devra patienter jusqu’à la prochaine échéance qui est en 2017.

Bref, la droite et la gauche n’ont pas réussi à redonner du travaille au peuple Français et c’est ça le plus important. Les Français n’ont jamais su se fédérer. Le plus important d’une élection présidentielle, n’est pas le deuxième tour mais bien le premier. C’est au premier tour que le peuple peut faire déjouer les sondages.

Le problème avec le premier tour des élections est qu’il y a trop de concurrents en lice. Alors, j’imagine, pour ce premier tour, outre le fait qu’un grand nombre vote pour les personnes les plus connus et qui ont déjà fait leur place en politique et qui se trouvent bien placé dans les sondages, d’autres comme moi se disent :

 » Moi, je veux bien faire bouger les choses, je vais choisir quelqu’un que l’on a encore jamais vu au pouvoir, il ne pourra pas faire pire que les autres! »

Ça part d’un bon sentiment cette idée là! et pourtant, à chaque fois, c’est une mauvaise idée. Pourquoi une mauvaise idée ? Parce que le peuple (les 90% de mécontents et, à juste titre, ne se sont pas concertés).

Donc le résultat d’un premier tour est immanquablement le suivant : (c’est un exemple)

A et D sont en tête dans les sondages, de plus ils sont, où président sortant qui se représente et l’autre se trouve être l’homme ou la femme, en tête du grand parti politique concurrent. (je n’ai pas besoin de nommer les partis politiques, j’ai besoin que vous suiviez mon raisonnement d’une manière générale).

Donc, quelques uns auront voté pour B, d’autres pour C, d’autres encore pour E et ainsi de suite…

Et le résultat de ce premier tour se trouve être une élimination des lettres B, C, E, F,G, etc.. parce que tout simplement et en toute logique, ces candidats n’ont pas recueillis suffisamment de voix pour être qualifié pour le second tour.

Certains auront obtenu 0,2% des voix, d’autres 8%? d’autres encore 14%. D’où mon idée de fédéralisme populaire qui ne passerait pas par un habituel canal mais quelque chose qui reste à inventer. Cela éviterait la dispersion. Et plutôt que de nous dire que les jeux sont faits, cette fois nous pourrions faire déjouer ces maudits sondages.

Mais ! me direz-vous !  » vous titrez un article qui parle du Front National et vous n’en dites pas un mot !!

Patiente, j’y viens.

Je voulais faire un récapitulatif de mes pensées concernant la politique en France depuis que je suis né, c’est à dire, une cinquantaine d’année. C’était le Général de Gaulle au pouvoir, si je ne me trompe pas.

La montée du Front National

Le Front National, faisait parti des petits partis politiques que j’évoquais plus haut en schématisant avec des lettres capitales du style : A-B-C-D-E, mais il y avait une différence malgré tout. Le front National a toujours été pointé du doigt par les médias et les partis traditionnels.

Je ne vais pas écrire tout ce que l’on reproche au FN, nous le savons tous. On le dit raciste et négationniste bien que sa dirigeante actuelle affirme qu’il n’en n’ai rien. Ce n’ai pas à moi de donner mon opinion à ce sujet, je n’ai pas suffisamment étudier les tenants et aboutissants sur la question.

En tout cas, Marine Le Pen vient de remporter une victoire historique aux dernières élections Européennes et personne ne peut le nier.

On se rend compte, à l’heure actuelle et c’est indéniable, que les gens n’ont plus peur de voter pour le Front National de Marine Le Pen car ils en ont plus que mare de ne jamais rien voir bouger pour leur quotidien. (je parle toujours du peuple dans son ensemble, des 95% des habitants. Je ne parle pas des élites que je classe à part et que je n’apprécie pas du tout). Vous pouvez lire ce que je pense de la politique dans un autre article que j’avais publié.

Mon article ne démontre rien de spectaculaire, je tiens pourtant à évoquer cette réalité :

 » Puisque l’alternance gauche/droite ne sert plus à rien, il ne faut pas s’étonner que les Français se tournent vers une autre alternative. La démocratie telle qu’on l’a connu a vécue, il va falloir passer à autre chose ».

Je trouve que ça va mieux en le disant!

Je n’ai pas tout dis, cet article n’est qu’un début et il a besoin si nécessaire, d’être approfondie, tant par mes réflexions que par les vôtres en commentaire.

, ,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire