Déclics

Village au bord du lac

Village au bord du lac

J’ai envie de vous parler des fameux déclics qui m’ont toujours fascinés au fil de mon existence. Vous devez sans doute vous demander pourquoi j’emploi le mot déclic qui seul et sans explication ne voudrait rien dire à part sa définition dans un dictionnaire.

 

Cela m’est rarement arrivé dans ma vie mais j’ai pu les repérer quand ils survenaient.J’en étais pas choqué mais agréablement surpris,ça me faisait tout drôle et me rendais songeur durant un bon moment! Il faut que je vous donne un ou deux exemples pour que vous puissiez vous rendre compte de ce que j’avance et surtout, vous apercevoir que je ne parle pas de moi, mais de tous. Les déclics arrivent à tout le monde. Et vu que mon blog s’intitule minded, « esprit en français »c’est bien à nos pensées que je m’intéresse afin d’y déceler les fameux points communs que je recherche toujours.

 

Nous avons tous nos idées reçues et préconçues, nous avançons dans nos vies avec toute une sorte de savoir dont on est relativement sure. Dans un groupe de personnes,d’interlocuteurs, c’est plus fort que nous, c’est humain, on va chercher à opérer une sorte de sélection : de prime abord,je trouve cette personne plus avenante que cette autre personne! où bien, telle où telle autre personne s’exprime en parlant fort et donne vraiment l’impression de tirer la couverture à elle!

 

Pour mieux me faire comprendre, je vous donne un autre exemple : Il m’est arrivé d’écouter à la radio régulièrement, un chroniqueur chez qui j’y voyais de la frime dans sa manière de s’exprimer, du m’as tu vu, je suivais son émission pour les autres intervenants mais pas pour lui (où elle), j’avais déjà mon idée préconçue à son sujet…

 

Et bien, un jour ——– Tilt ! Déclic ! Il a suffit d’une petite phrase du chroniqueur où de l’animateur que je « n’aimais pas particulièrement » pour me faire totalement changer d’avis à son sujet et de l’apprécier en 2 secondes. Il m’avait amener une réflexion à laquelle je n’avais jamais pensé. Il avait comblé un trou, non pas dans ma mémoire puisque je n’avais jamais pensé à ça mais il avait ouvert une nouvelle porte, un nouvel espace dans ma pensée.

 

Vous aimeriez sans doute avoir la teneur de la petite phrase qui m’a « bouleversée » mais ce n’est pas le propos, je ne veux pas rentré dans le détail, c’est l’idée générale qui est intéressante. C’est ce qui nous fait continuer d’avancer dans la vie et de nous cultiver, de nous rendre ouvert aux autres et d’éviter de juger hâtivement les autres.

 

Ce genre de petites phrases qui m’a poussé brutalement à changer d’avis sur certaines de mes idées, cela mais rarement arrivé et pourtant, c’est ce que je recherche toujours aujourd’hui dans les différentes conversations. C’est pour le coup, un véritable enrichissement personnel, ça avait mis en place une nouvelle pièce du puzzle.

 

Si on imagine que notre pensée, notre cerveau est un puzzle! et qu’au fil de notre vie les pièces se mettent en place ?

Et puisque chaque être humain est différent, on doit pouvoir arriver à « la conclusion » que chez certains ; 4 ou 5 pièces du puzzle sont déjà réunies dans la partie nord -est de leur cerveaux alors que d’autres non. Mais ces autres auront 4 ou 5 pièces réunies dans une autre partie de leur cerveau (pensée) alors que les premiers, pas encore!

Bien sur, il est possible que des millions de personnes aient réunie les mêmes parties du puzzle aux mêmes endroits. Ce qui fait qu’elles aient des points communs. Cependant, l’analyse ne s’arrête pas là, ce serait trop facile.

 

On ne finira jamais notre puzzle, mais l’on s’en approchera si l’on veux bien écouter les autres, s’ouvrir et avoir une grande objectivité de raisonnement.

Vos commentaires sont les bienvenues (toujours avec gentillesse et sans insultes)…

,

Pas de commentaires pour le moment.

Laisser un commentaire